Avis sur le film : Vice caché

Vice caché ou Inherent Vice de Paul Thomas Anderson est un film policier sorti en 2014, il met en scène Joaquin Phoenix, Josh Brolin, Owen Wilson, Sasha Pieterse.

Prologue

L’histoire d’Inherent vice est celle de Doc, un détective privé qui un soir revoit son ex petite amie Shasta débarqué dans son appartement. Celle-ci va lui demander de l’aider à empêcher son amant d’être envoyé dans un asile de fou par sa femme et l’amant de sa femme. En parallèle, il va avoir à faire à un policier nommé Bigfoot qui va essayer en même temps de l’aider dans son enquête et en même temps de lui mettre des bâtons dans les roues mais aussi en parallèle, il devrait retrouver un homme qui s’appelle Coy qui est marié à une femme qu’il a dû quitter car il avait des ennuis avec une certaine organisation.

Ce que je pense du film

C’est un peu compliqué de résumer Vice Caché parce que c’est une histoire qui part dans tous les sens, au sens propre du terme et c’est certainement cela qui fait la grande force du film. Paul Thomas Anderson est un des cinéastes américains les plus importants de ces 20 dernières années, il a livré des œuvres extraordinaires qu’intenses. Ses films en général sont considérés comme des films à acteurs, c’est surtout en ça qu’on retient Paul Thomas Anderson, et surtout comme un grand héritier du cinéma de Robert Altman qui l’a beaucoup influencé. Vice caché n’a pas eu forcément autant d’écho autant public que critique. C’est un film qui est relativement simple et direct, peut-être trop détaché de son cinéma d’avant dans le sens où il est très excentrique, très barré, ce qui a un peu perturbé beaucoup de monde, notamment aux spectateurs qui ne s’attendaient pas forcément à ça, qui trouvaient ça encore plus barré que the Master qui déjà au niveau de la narration était quand même assez explosé. Là, clairement avec Inherent Vice, on est à un degré supérieur. En effet, Vice caché est une adaptation cinématographique d’un roman de Thomas Pynchon qui est un auteur un peu gonzo et du coup, là on est dans du gonzo, on est dans un truc explosé narrativement, dans une période barrée elle aussi (les années soixante-dix) et résultat, on a un personnage principal excentrique pur et dur. Dans ce film, Paul Thomas Anderson laisse totalement libre cours à son imagination, il part en délire, dans des fantasqueries complètement folles dont beaucoup de mysticisme et parfois de poétisme. Côté esthétique du film, le réalisateur a vraiment mis la barre très haute, il a parfaitement su recréer l’ambiance des années soixante-dix avec son esthétique pop et ses couleurs flashy, c’est vraiment réussi. Pour ce qui est du casting, Paul a bien su choisir les acteurs qui sont tout un chacun de très bon comédien.

Franchement pour moi, Inherent vice vaut le coup d’être vu. C’est un bon film, plein de peps, de dynamisme, pop, vraiment fun.

avis-film-vice-caché

Si vous aimez les films d’enquête et d’espions, je vous conseille aussi le film « La vie des autres » de Florian Henckel von Donnersmarck. Un des meilleurs films que j’ai pu voir et qui m’a donné une passion, celle de m’intéresser aux affaires d’espionnage et tout ce qui tourne autour comme les logiciels espions ou les outils connectés discrets.

A bientôt pour de nous avis sur les films !